Vos questions sont entre de bonnes mains

Méthodes contraceptives : laquelle choisir ?

Partager
Envoyer par email

Comment choisir une contraception en phase avec sa vie ?

Les méthodes contraceptives sont variées, mais aucune n'est parfaite. Efficacité, contraintes d'usage, effets secondaires, irréversibilité : tous les moyens de contraception ont des désavantages.

Méthodes contraceptives : un choix de la femme ou du couple

Préservatifs et pilules

Qui décide ? Première question à se poser.

  • Le choix de la méthode contraceptive n'est pas indifférent au couple. Il est toujours mieux qu'il soit une décision partagée : cela contribue à l'unité au sein du couple et fait partie de son intimité. De plus, l'efficacité de la contraception sera d'autant meilleure qu'elle sera portée à deux.
  • Indifférence de l'homme ou indépendance de la femme, ce sera alors à la femme seule de choisir et de tenir son choix en matière de méthode contraceptive.

L'efficacité des méthodes contraceptives

L'indice de Pearl mesure l'efficacité des méthodes contraceptives. Mais c'est un résultat théorique. Il faut le corriger par les chiffres réels.

Au final :

  • Les méthodes naturelles sont les moins efficaces. En fait, ce sont plus des moyens pour espacer les naissances que pour les éviter.
  • Le préservatif et la pilule sont des méthodes contraceptives efficaces, à condition de les utiliser avec rigueur.
  • Le stérilet et l'implant sont plus efficaces, mais moins facilement réversibles puisqu'ils nécessitent une intervention médicale.
  • La stérilisation est la méthode contraceptive la plus radicale, elle est irréversible.

Plus une méthode est efficace, plus elle sera invasive pour le corps, et moins elle sera réversible.

Mode d'action : comprendre les méthodes contraceptives

Chaque méthode a aussi son principe de fonctionnement. Pour bien choisir sa méthode contraceptive, il est recommandé de comprendre le moyen contraceptif en jeu.

  • Les méthodes naturelles, les préservatifs, les spermicides et la stérilisation empêchent la fécondation. Ce sont des moyens contraceptifs au sens propre du terme (ils s'opposent à la conception).
  • Les méthodes contraceptives intra-utérines (stérilet) et hormonales (pilule, anneau, patch, implant) bloquent ou limitent l'ovulation, et empêchent également la nidation au cas où il y aurait eu fécondation. La double action Contraception + Contragestion fait l'efficacité de ces moyens.

À savoir : Si l'on considère que la vie humaine apparaît dès la fécondation, les méthodes contragestives (qui empêchent la nidation de l'embryon) sont des moyens abortifs, par opposition aux moyens contraceptifs (qui empêchent la fécondation).

Les effets secondaires des méthodes contraceptives

Les méthodes naturelles sont les méthodes écologiques par excellence : aucun effet secondaire ! C'est leur force et la raison pour laquelle elles regagnent en popularité, en Amérique du Nord notamment.

En revanche, les méthodes naturelles de régulation des naissances sont à déconseiller pour les femmes à qui une grossesse ferait courir un risque pour leur santé. C'est notamment le cas des femmes qui doivent suivre des traitements médicaux incompatibles avec une grossesse.

Les méthodes mécaniques (préservatifs et diaphragme) sont également sans effet secondaire, d'autant qu'il existe des matériaux alternatifs au latex.

Les autres méthodes contraceptives (intra-utérines et hormonales notamment) ont des effets secondaires et des contre-indications qu'il faut connaître. Ces inconvénients sont le revers de leur efficacité.

Vos antécédents médicaux sont particulièrement à prendre en compte : cholestérol et/ou triglycérides élevés, tension élevée ou basse, ovaires polykystiques, prédisposition à l'acné, troubles hormonaux, etc.

Choisir sa méthode contraceptive en fonction de sa situation de vie

Il est recommandé de consulter un gynécologue, qui conseillera au mieux sur les méthodes contraceptives adaptées à chaque mode de vie.

Cependant, quelques conseils sont possibles :

Des relations sexuelles multipartenaires

Masculin ou féminin, le préservatif est le seul moyen de contraception qui protège des infections sexuellement transmissibles (IST).

En conséquence, le préservatif est le la seule méthode contraceptive compatible avec des relations sexuelles multipartenaires, en raison du risque sanitaire.

Les autres moyens contraceptifs font en effet courir le risque de diminuer la vigilance en matière d'IST.

En couple stable

La question du choix de la méthode contraceptive se pose véritablement dans les couples stables, puisque le risque des IST est alors écarté.

Si l'on a eu plusieurs partenaires auparavant, il est conseillé d'utiliser des préservatifs au début de la relation, le temps de tester la présence d'éventuelles infections, avant de passer à une autre méthode.

Si votre couple est posé, la contraception doit être choisie en fonction de vos projets d'avenir :

  • Voulez-vous avoir des enfants dans un avenir proche ?
  • Êtes-vous prêts à accueillir un enfant s'il se présente de manière imprévue ?
  • Voulez-vous ne pas avoir d'enfants pendant quelque temps ?
  • Voulez-vous ne plus avoir d'enfants ?

Quoi qu'il en soit, faites attention à la réversibilité de votre choix.

Tableau comparatif des méthodes contraceptives en fonction des âges

Pour la majorité des contraceptions, il n'y a pas de contre-indication. Le signe - indique donc que la méthode est déconseillée mais pas impossible. Pour les adolescentes par exemple, les méthodes naturelles sont déconseillées, car elles requièrent une très bonne connaissance de son corps et de son cycle menstruel.

Certains contraceptifs sont utilisables par toutes les femmes, mais sont particulièrement recommandés pour certaines. Ceci est indiqué par un signe ++.

La ligature des trompes (ou la vasectomie, pour les hommes) est possible pour les couples ne voulant plus d'enfants. Le caractère irréversible de la méthode fait qu'elle est déconseillée pour les autres classes de femmes.

Les jeunes mamans qui allaitent encore, ou qui n'ont pas encore eu leur retour de couches, ne peuvent pas prendre n'importe quelle contraception. Le préservatif est en général le meilleur choix. Pour plus de renseignements, elles doivent discuter avec leur obstétricien ou leur gynécologue.

Notez par ailleurs que de nombreux gynécologues refusent de poser un stérilet, au cuivre ou hormonal, à une femme qui n'a jamais eu d'enfant (nullipare). Il n'y a pourtant pas de réelle contre-indication.

Adolescente, jeune femme célibataire Femme nullipare en couple Jeune maman Femme ayant des enfants Femme ne voulant plus d'enfants
Méthode Billings - ++ - + -
Méthode Ogino - ++ - + -
Méthode des températures - ++ - + -
Douche vaginale - + - + -
Coït interrompu - + - + -
Préservatif masculin ++ ++ ++ ++ ++
Préservatif féminin ++ ++ ++ ++ ++
Diaphragme - + + + -
Spermicides - + + + -
Stérilet en cuivre - - -- + +
Stérilet hormonal + + -- + +
Pilule contraceptive + ++ -- + ++
Pilule sans oestrogènes + + ++ + +
Anneau vaginal + + -- + +
Patch contraceptif + + -- + +
Implant contraceptif + + -- + +
Injection contraceptive + + -- + +
Pilule du lendemain + + - + -
Pilule du surlendemain + + - + -
Vasectomie - - - - +
Ligature des trompes - - - - +

Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
dr saul

Expert

frédéric lassureur

ecrivain public - spécialisé dans les questions d'assurances - diplômé de l'enas

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Pour aller plus loin

Stérilet : réservé aux femmes ayant déjà eu un enfant ?

Selon un mythe persistant, il ne serait pas recommandé aux femmes nullipares (n'ayant jamais eu d'enfant) d'opter pour un dispositif de contraception intra-utérin (DIU) car ceux-ci réduiraient la fertilité. Alors, le stérilet est-il réservé aux femmes aya [...]

Le préservatif : seule contraception efficace contre les IST

Quelle que soit la contraception que vous choisissez, elle ne vous dispense pas d'utiliser un préservatif. En effet, les préservatifs féminins ou masculins restent les deux seuls moyens de se protéger contre les infections sexuellement transmissibles. Pré [...]

Quelle pilule pour qui ?

La pilule est le moyen de contraception le plus répandu. Cela ne veut pas dire pour autant que ce moyen de contraception convient à tout le monde. Pilule contraceptive : pas la même pour tous Vous entendrez souvent vos amies vous parler de telle ou telle [...]

Contraception et interaction médicamenteuse : attention !

Si vous utilisez un moyen de contraception, ne l'oubliez pas quand vous allez chez le médecin. Le traitement qu'il vous prescrira pourrait faire mauvais ménage avec votre pilule ou votre stérilet. Que faire pour éviter les interactions entre votre contrac [...]


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Newsletter

Chaque semaine des astuces et des actus dans votre boîte aux lettres !
Inscrivez-vous maintenant :

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.