Vos questions sont entre de bonnes mains

Stérilet au cuivre

Partager
Envoyer par email
Stérilet en cuivre sur fond bleu

Les dispositifs intra-utérins, également appelés stérilets, sont au cuivre ou hormonaux. Ce sont des contraceptifs : ils permettent d'éviter les grossesses non désirées.

Le cuivre des stérilets a un effet spermicide, et le dispositif a un effet contragestif.

Le stérilet est une contraception fiable et appréciée.

Stérilet au cuivre : une action inhibitrice sur les spermatozoïdes et l'ovocyte

Le stérilet, petit objet en forme de T, est placé au fond de l'utérus par le gynécologue. Il aura plusieurs actions sur le système reproductif.

La présence du stérilet au cuivre à l'intérieur de l'utérus créé une forme d'inflammation locale. Cette réaction neutralise les spermatozoïdes et l'ovocyte lorsqu'ils se trouvent dans l'utérus.

Par ailleurs, le cuivre de cette sorte de stérilet a une action spermicide. Le stérilet au cuivre ne laisse donc aucune chance aux spermatozoïdes !

L'inflammation dû à ce stérilet empêche aussi la nidation

Le stérilet, au cuivre ou hormonal, créé une inflammation dans l'utérus. Cette inflammation empêche la muqueuse utérine de se préparer correctement à accueillir l'ovocyte fécondé.

Si l'ovocyte rencontre un spermatozoïde, et qu'un oeuf est créé, il ne pourra donc pas s'implanter dans l'utérus. Le stérilet a donc une action contragestive, puisqu'il empêche la gestation.

Ainsi le stérilet à un double effet, contraceptif et contragestif.

À noter : si l'on considère que la vie humaine commence avec la fécondation de l'ovule, le stérilet cuivre, parce qu'il empêche la nidation de l'embryon (contragestion), est abortif. Pour parler rigoureusement, il ne s'agit pas d'un procédé contraceptif (qui empêche l'ovulation ou la fécondation).

Stérilet au cuivre : un des contraceptifs les plus fiables

Le stérilet au cuivre est, avec le stérilet hormonal, l'un des modes de contraception les plus sûrs. L'indice de Pearl, soit le taux d'échec, ne s'élève qu'à 0,6 % en théorie, et 0,8 % en utilisation habituelle.

Le stérilet au cuivre, posé et retiré par le gynécologue, peut rester installé pendant 5 ans. L'effet contraceptif est immédiatement réversible.

Il y a très peu de contre-indications à la pose d'un stérilet :

  • pathologies ou infections de l'utérus ou du vagin,
  • infections sexuellement transmissibles (IST),
  • sensibilité au cuivre,
  • grossesse suspectée ou post-partum.

Le stérilet cuivre peut causer des effets secondaires indésirables. Il faut alors consulter son gynécologue.

Bon à savoir : certains gynécologues refusent cependant de poser un stérilet à des femmes qui n'ont jamais eu d'enfants. Aucune raison médicale ne soutient cette décision.


Pour aller plus loin

Stérilet : réservé aux femmes ayant déjà eu un enfant ?

Selon un mythe persistant, il ne serait pas recommandé aux femmes nullipares (n'ayant jamais eu d'enfant) d'opter pour un dispositif de contraception intra-utérin (DIU) car ceux-ci réduiraient la fertilité. Alors, le stérilet est-il réservé aux femmes aya [...]

Stérilet : que faire si le fil disparaît ?

Le stérilet mesure environ 3,5 cm et est constitué d’une matière souple en forme de T prolongé par un fil solide. Le fil du stérilet permet un retrait plus facile. Le gynécologue coupe le fil après la pose du stérilet pour qu’il dépasse du col d’envir [...]


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
salim djelouat

pr. en bioclinique et auteur scientifique

Expert

frédéric lassureur

ecrivain public - spécialisé dans les questions d'assurances - diplômé de l'enas

Expert

jean-michel moravie

assureur conseil

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Newsletter

Chaque semaine des astuces et des actus dans votre boîte aux lettres !
Inscrivez-vous maintenant :

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.